Papilles en fête à Champéry !

Côté gastronomie, nos amis Suisses des Portes du Soleil n'ont rien à envier à leurs cousins Français, comme le prouve la concentration de bonnes tables dans les stations valaisannes du domaine. A Champéry notamment, on ne saurait plus où donner de la bouche!

Si vous êtes de palais fin, mais aventurier, il vous faut tenter la cuisine moléculaire et le Grand Raid du C21! Un chef écossais dans un chalet suisse classé du 18ème siècle et une étoile au Michelin, ça ne peut être qu'alléchant... en voici un aperçu: Pannacotta de chou-fleur, gruyère, jambon Bellota et huile de truffe; foie gras poêlé, coulis de cerises, gelée au lait d'amandes, écume à l'Amigne; turbot sauvage, velouté de mais au lard et huîtres virtuelles...

Un 14/20 au Gault&Millau, ça vaut également un détour par l'Atelier Gourmand. Au premier étage du Café du Nord, l'un des plus vieux bistrots de Champéry, Julien Texier propose une cuisine traditionnelle à base de produits et saveurs de saison travaillés avec créativité. A ne pas manquer, le pigeon au jus et la mousse de toblerone...

Un incontournable dans le domaine des Portes du Soleil, pour une halte gourmande et conviviale sur les pistes, Chez Coquoz, à Planachaux, le premier restaurant d'altitude des Portes du Soleil, fondé en 1950. Des spécialités locales parfaitement maîtrisées, quelques surprises, et surtout une fantastique carte des vins proposant près de 200 brevages différents, pour découvrir toute la richesse et la diversité de la production du Valais.